Comment 1.fr a multiplié par 10 son trafic SEO, interview

Comment 1.fr a multiplié par 10 son trafic SEO, interview

Aujourd’hui je suis avec @1fr_broadcast qui est l’auteur de l’outil 1.fr. Je reste volontairement vague sur l’identité de cette personne car @1fr_broadcast préfère qu’on parle de son tool plutôt que de sa personne. Une humilité que je trouve un peu extrême mais que je respecte sans souci.

Entre nous, quelques SEO gagneraient beaucoup en s’inspirant un peu de cette philosophie 😉

Salut @1fr_broadcast.

Salut François

C’est un vrai bonheur pour moi que tu acceptes de répondre à mes questions car tu as une grosse expérience de SEO et que tu n’es pas facile à approcher.

Disons que je sais apprécier la tranquillité offerte par la discrétion 😉

Dans ce cas, passons tout de suite à ton outil ! Peux-tu me le décrire en une phrase ?

En une phrase ça va être compliqué, mais je vais essayer. Disons que 1.fr est une sorte de « GPS rédactionnel » qui permet d’augmenter les probabilités qu’un texte soit considéré comme riche et ciblé par un moteur de recherche.

Quand tu parles des moteurs de recherche, j’imagine que tu parles de Google ?

Non pas du tout et ça c’est un point très important à bien comprendre : chaque moteur de recherche n’a pas la même « table d’intentions ». Comme c’est un peu compliqué à expliquer je te propose de regarder la petite vidéo que j’ai faite à ce sujet.

Bien sûr, surtout qu’elle ne dure qu’une minute !

Très intéressant, ce que je comprends surtout c’est qu’optimiser un texte sur le mot-clé « Réussir » sur Yahoo, nécessite un contenu différent  que pour Google.

C’est exactement ça, vu que Google a une approche plutôt orienté « objectif à atteindre » du mot « Réussir » et Yahoo une approche plutôt orienté « apprentissage de la langue», il est difficile de plaire aux deux moteurs simultanément.

En France, ça va, ce n’est pas très impactant vu que 95% des français utilisent Google, mais j’imagine qu’aux Etats-Unis où le marché est nettement plus partagé ce doit être un sacré casse-tête…

Exactement. Ce principe est ce que j’appelle la « table d’intentions d’un moteur de recherche » lorsqu’on tape « réussir », il va tenter de répondre au mieux à l’attente de l’utilisateur :

  • Google pense que c’est surtout  en proposant des pages sur les diplômes et la formation.
  • Yahoo pense que c’est surtout en proposant des pages sur la grammaire.

Mais alors lequel à raison ?

Aucun des deux, vu que ça dépend de chaque internaute ! Néanmoins, c’est une information capitale pour les SEO, car si vous voulez être visible sur Google sur le mot-clé « Réussir » vous n’allez pas du tout utiliser la même stratégie de contenu que sur Yahoo.

C’est une propriété qui est particulièrement visible sur des mots-clés génériques, comme par exemple « Football ». Sur un mot-clé de ce genre, il est possible d’afficher des dizaines de type de résultats différents. Par exemple un moteur de recherche pourrait décider d’afficher plutôt des résultats sur :

  • l’histoire du football
  • l’étymologie du mot
  • les meilleurs joueurs
  • les femmes de footballeurs
  • les règles du jeu
  • les clubs de la région de l’utilisateur
  • comment améliorer son jeu

En faisant l’analyse des résultats de Google avec 1.fr voici ce qu’on obtient :

Analyse de la page « Football » de Google

On constate rapidement que ce sont les résultats des matchs et les directs qui sont particulièrement visibles sur Google sur le mot-clé « Football ». Google estime donc que les internautes veulent connaître les résultats et regarder les matchs lorsqu’ils tapent « Football ».

Donc si vous avez fait un magnifique article encyclopédique de 10.000 mots sur l’histoire du football vous partez probablement avec un handicap…

D’ailleurs, je note que Wikipédia n’est pas du tout visible sur ce mot-clé dans Google alors que Yahoo affiche Wikipédia en première page ! On voit donc bien deux stratégies complètement différentes de la part de ces moteurs, c’est très intéressant.

Au niveau du SEO ça change beaucoup de choses. Il y a une image qui permet de bien comprendre ce phénomène. Imaginons que votre site web soit un voilier et que vous participiez à une régate. Il y a donc d’autres voiliers dans la course. Celui qui avance le plus vite remporte la course (c’est à dire qu’il est premier sur le moteur de recherche)

Évidemment pour faire avancer les voiliers il faut du vent, on va dire que le vent c’est le moteur de recherche sur lequel vous voulez ranker.

Enfin, imaginons que la voile de votre bateau, c’est le contenu du texte de votre page :

Le SEO c’est comme une régate

Il paraît évident que si votre voile n’est pas orientée dans le sens du vent, votre voilier n’avancera pas ! C’est le même chose avec votre site, quelque soit la taille et la qualité de votre texte s’il ne répond pas à la table d’intentions de Google pour cette recherche, c’est problématique. De ce fait, un bateau avec une petite voile, mais bien orientée, peut réussir à vous passer devant ! Rageant non ?

Si vous voulez améliorer vos positions dans les résultats sur un moteur de recherche, votre texte doit répondre à l’idée que se fait ce moteur sur les intentions de ses utilisateurs. C’est la « table d’intentions ».

Et en plus, chaque moteur de recherche souffle son vent dans une direction différente !

Souvent oui, c’est l’une des raisons qui explique qu’une page sera bien placée pour un moteur mais pas nécessairement sur un autre…

Est-il possible qu’un moteur de recherche change le sens de son vent ? Par exemple sur le football, Google pourrait décider du jour au lendemain que finalement les matchs en direct n’intéressent pas ses utilisateurs et qu’il ferait bien mieux de montrer les femmes des joueurs de foot ?

Changement de résultat pour « Football » sur Google. Sympa aussi.

Oui, tout à fait. Par exemple, on l’a vu suite à l’attentat du Bataclan. Google n’affichait plus du tout la même chose avant et après les évènements.

Bien sûr… auparavant les gens qui tapaient « Bataclan » étaient des fans de musique, maintenant il y a aussi des gens qui veulent en savoir plus sur les attentats. Ok, donc pour ranker il faut répondre aux tables d’intentions du moteur, ton outil va nous montrer le sens du vent ?

Oui, mais surtout il va expliquer de façon très simple comment bien orienter votre voile. Pour cela, il va vous donner une liste de mots-clés à insérer dans le texte de votre page web :

Liste de mots à ajouter sur une page dédiée au football

Par exemple pour augmenter nos chances d’être visible sur le mot-clé “football”, il serait souhaitable d’ajouter des mots comme « direct », « match foot », « résultat »… Il faudra également ajouter des noms de joueurs populaires. L’outil va également te dire si des mots doivent être retirés de ton texte, car bien souvent les textes sont « parasités » par d’autres champs lexicaux hors sujet qui sont trop volumineux, ce qui peux brouiller la compréhension par les moteurs de recherche.

Justement je crois que cet article est un excellent exemple de ce qu’il ne faut pas faire : j’y parle de football et de voiliers. J’imagine que tout cela n’est pas optimal pour être visible sur la requête « optimiser un texte pour Google » ?

Il suffit de vérifier sur l’outil pour le savoir :

Mais pourtant c’est un excellent article sur l’optimisation des textes !

Pour un humain probablement, mais pour Google tu pourrais faire mieux.

Merci pour le « probablement »… En vrai, ça n’a pas beaucoup d’importance dans le cas de mon blog. J’ai expliqué dans mon article de la semaine dernière pourquoi j’ai arrêté d’optimiser le SEO sur mon site dédié au SEO ! (voir ici)

Tu ne serais pas en train de faire discrètement la promotion de ton blog ?

Ça me parait évident 😉 Mais, revenons à l’utilisation de ton outil. Il va me dire quelle thématique traiter, et quels termes je dois mettre dans mon texte pour augmenter les probabilités de répondre aux tables d’intentions de Google ?

C’est tout à fait cela, l’outil te suggère 300 mots, il te faut en choisir environ 15, modifier ton texte pour les inclure, puis re-tester pour voir si cela est suffisant.

Lorsque j’utilise ton outil, je prends un texte que je souhaite optimiser, je mets la liste des termes à côté et j’essaie de les caser dans mon texte, ce qui est assez long et fastidieux. Est-ce j’utilise la bonne méthode, est-il possible d’aller plus vite ?

C’est la bonne méthode, cependant, il existe quelques petits trucs qui permettent d’aller plus vite pour intégrer les mots. Par exemple, tu peux ajouter des images à ton texte et leur ajouter une légende dans laquelle tu placeras les mots. De même, on peut imaginer de placer des “info bulles” qui donne des informations en aparté comme par exemple :

Astuce: il est possible d’intégrer facilement des termes en plaçant de petites infos bulles de ce genre.

En plus, ces deux méthodes ajoutent une vraie plus-value à ton texte car les images et les infos-bulles rendent le contenu nettement plus riche et agréable à lire pour les internautes, tout le monde est gagnant.

En effet, ça m’a l’air beaucoup plus facile avec ces deux techniques ! Mais le plus simple serait que les rédacteurs me fournissent directement des textes optimisés… Actuellement, quand je leur envoie une liste de 30 mots à intégrer obligatoirement dans le texte, je sens bien que c’est compliqué pour eux. Ils rédigent dans ce cas des phrases “artificiellement” pour caser des mots, ce qui nuit à la qualité globale du texte et je suis obligé de repasser derrière…

Si tu veux que les rédacteurs soient le plus efficace possible, je te conseille plutôt de leur laisser un accès à l’outil afin qu’ils puissent sélectionner eux-mêmes les termes à intégrer dans le texte. La liste de mots leur donnera de nouvelles idées et ils vont naturellement intégrer les termes proposés.

L’accès à l’outil leur permettra également de valider eux-même que le texte est optimisé pour la requête ciblée. Ça devient presque un jeu !

Je vois, il faut faire les choses dans l’ordre. C’est un peu comme lorsqu’on construit une maison, il est beaucoup plus facile de couler les fondations en premier et ensuite de monter les murs plutôt que l’inverse.

Oui, c’est ça l’idée.

Il faut travailler méthodiquement pour obtenir les meilleurs résultats possibles avec le minimum d’efforts.

C’est une bonne chose que tu parles de résultats car c’est bien joli de retravailler un texte pour être dans le sens du vent mais est-ce que ça fonctionne vraiment ton machin ?

Prend une page à 30%, optimise la à 80% (fond et forme), cela prend 15 min et te donne 70 % de chance de gagner des places dans les 5 semaines. L’année dernière j’avais présenté un test sur l’annuaire « numerodetelephone.fr » sur YouTube :

C’est une preuve de concept, je voulais montrer que l’application des données fournies par 1.fr permet de faire globalement monter quelque soit la niche ciblée. Faire le test sur un annuaire était idéal pour cela.

En fait, le contenu d’origine n’était pas assez aligné par rapport à ce que Google pouvait attendre. Voici la progression du trafic au cours de l’année 2017 :

Le trafic a été multiplié par 10 en un an !

Impressionnant ! Mais comment as-tu fait pour optimiser des centaines de milliers de pages aussi rapidement ? Comme je te l’ai dit plus haut, je n’arrive à optimiser qu’une page à la fois !

En effet, il est impossible d’utiliser la méthode “normale” pour faire un test de ce genre, j’ai donc utilisé du spinning (génération automatisée de textes) pour intégrer les mots.

Je tiens à bien préciser que je déconseille tout à fait ce type de méthodes. L’esprit de 1.fr c’est d’améliorer, de mieux coller à la table d’intentions des moteurs de recherche mais également d’augmenter la qualité des textes pour les internautes. Je ne voudrais pas que 1.fr soit utilisé dans le cadre de stratégie Black-Hat.

Ok, c’est donc un outil orienté White-Hat. Néanmoins, je m’y connais fort bien en spinning et moi-aussi j’aimerais bien faire quelques “tests” en masse avec ton outil… juste pour tester, je précise bien 😉

Hum… dans ce cas, je pourrais te laisser un accès à l’API mais elle est très chère et il faut me contacter directement pour avoir un devis.

Parfait, on en reparle plus tard alors 🙂

Voici déjà une bonne introduction à l’outil 1.fr, dans un prochain article @1fr_broadcast nous dévoilera sa vision générale du SEO et donnera quelques conseils pour améliorer le positionnement d’un site. Ses recettes ne sont pas classiques et méritent qu’on s’y intéressent de près !

Vous trouverez l’outil de @1fr_broadcast sur le site 1.fr.

N’hésitez à partager cet article sur vos réseaux sociaux favoris ! Vous pouvez me suivre me suivre sur Twitter (@FrancoisTreca) pour découvrir d’autres informations SEO 🙂

Besoin d’un PBN ? D’articles sponsorisés ?  De textes SEO ? Contactez-moi par mail : ftreca@educaref.fr

A bientôt !

Lire les articles précédents :
Pas besoin d’un commercial, j’ai un blog !

Mon entreprise SEO a démarré officiellement il y a 8 ans. J'ai d'abord travaillé seul pendant 5 ans, avant d'être...

Fermer