On part un an en Espagne ! Foire Aux Questions

On part un an en Espagne ! Foire Aux Questions

Une fois n’est pas coutume, je rédige aujourd’hui un petit article sur ma vie personnelle, qui n’a presque rien à voir avec le SEO 🙂

Le départ de ma famille vers un pays étranger semble intéresser tous les SEO à qui j’en ai parlé. Comme ce sont toujours les mêmes questions qui reviennent, je vous propose une petite FAQ spéciale « expatriation d’une année » 🙂

Où partez-vous ?

Nous allons à Valencia (prononcez « balèn-sia »), en Espagne. Pour tout ceux qui, comme moi il y 4 mois, ignorent où se trouve cette ville, voici une carte :

Beauvais – Valencia

Je dis « nous » car c’est toute ma famille qui part là-bas : ma femme Magalie, ainsi que mes enfants Liliane (6 ans) et Mathias (4 ans).

Quand partez-vous ?

Nous décollons le 4 septembre 2017. C’est la première fois qu’on prend un aller-simple, ça fait bizarre !

Pourquoi l’Espagne et pourquoi Valencia ?

Nous cherchions à habiter une ville qui soit facilement accessible à partir de l’aéroport de Beauvais afin de rester proches de nos familles et de nos amis. Nous cherchions également le soleil. Nous avions donc, le choix entre l’Espagne, le Portugal, l’Italie et la Croatie. L’Espagne était le choix le plus simple car Magalie est d’origine espagnole, ce qui fait qu’elle est presque bilingue. C’est un gros avantage dans un pays étranger, notamment au niveau administratif.

Nous avons été en Espagne une semaine en avril pour visiter plusieurs villes de la côté est (le climat y est moins torride que dans les terres) et nous avons été charmé par Valencia qui est une ville vraiment parfaite pour les enfants. Nous avons particulièrement apprécié les jardins de la Turia. Il s’agit d’un fleuve qui a été détourné et dont le lit a été transformé en un parc géant qui traverse toute la ville.



En fait, c’est David Chelly qui nous avait fortement conseillé de venir visiter cette ville (il habite à côté). Merci encore pour tes conseils 🙂

Nous y sommes retournés une seconde fois pour choisir le quartier où vivre dans Valencia et surtout pour trouver l’école pour les enfants. Nous avons opté pour une petite école de quartier 100% espagnole. Les équipements sont un peu vétustes mais l’équipe pédagogiques étaient bienveillantes. Les élèves avaient le sourire dans les yeux, c’est surtout ça qu’on cherchait. On était soulagé lorsque leur inscription a été validée, c’était le point le plus critique pour nous.

Nous n’avons pas encore d’appartement, pour le trouver nous avons loué un Air BnB pendant 15 jours, le temps de faire des visites. Apparemment pour 650€ par mois on peut avoir truc sympa pour une famille. Affaire à suivre !

Parlez-vous Espagnol ?

Magalie est presque bilingue : elle peut suivre une conversation au téléphone. Par contre moi et les enfants, ne le parlons pas du tout. On prend donc des cours en ligne sur DuoLingo que je recommande vivement et en plus c’est gratuit (non ceci n’est pas un lien sponsorisé 😉 ). Un peu à la fois, nous arrivons à dire des phrases basiques, ce qui devrait nous permettre de nous dépatouiller sur place.

Le 9 août 2017, j’ai 28% de « maitrise de l’espagnol » !

Allez-vous travailler ?

Cette question me surprendra toujours ! Non, nous ne pouvons pas nous permettre de vivre un an à l’étranger sans travailler 😀

L’énorme avantage que nous avons c’est que nous travaillons uniquement sur le web. Nous communiquons tous les jours avec des dizaines de personnes mais la plupart sont à plus de 500 km ! D’ailleurs, nous n’avons jamais vu la plupart des personnes avec qui nous travaillons tous les jours. La distance ne pose donc aucun problème professionnel.

Où allez-vous travaillez ?

Dans un premier temps nous allons travailler dans notre appartement, le temps de nous poser. Une fois que nous serons plus tranquilles, nous chercherons un espace de co-working ou une pépinière d’entreprises où nous pourrons travailler en compagnie d’espagnols. Nous tenons vraiment à nous mélanger à la population pour apprendre la langue et mieux connaître la culture hispanique.

Qu’allez-vous faire de votre maison ?

Nous sommes propriétaire de notre maison. Enfin… avec encore 13 années de crédit à rembourser, c’est surtout la banque qui est propriétaire 😉

Heureusement, nous nous sommes serrés la ceinture pendant quelques années avant de faire notre crédit afin d’avoir un gros apport. Ceci nous a permis de bénéficier d’une mensualité relativement basse : 800 € par mois. Nous avons réussi à louer la maison pour 900 € par mois, ce qui nous aidera à payer les impôts fonciers.

Notre patrimoine va donc augmenter gentiment au fil des années, c’est une bonne chose pour notre future retraite (à 35 ans, il est déjà temps d’y penser).

Si nous devons rentrer plus tôt que prévu en France, nous ne mettrons pas les locataires dehors, on louera une autre maison.

Comment allez-vous transporter vos meubles et vos affaires ?

En Espagne, les appartements à louer sont souvent déjà meublés, c’est un gros avantage pour s’installer rapidement. Du coup, nous allons {vendre | donner | jeter} tous les meubles et tous les objets qui ne sont pas indispensables (c’est à dire presque tout).

Les quelques babioles que nous n’avons pas le cœur de jeter seront conservés chez mes beaux-parents où ils traineront quelques années avant d’être probablement {vendues | données | jetées} à leur tour 😉

Toutes les affaires de notre famille tiendront dans 6 valises

Au final, toutes nos possessions matérielles tiendront dans 6 valises (4 petites et 2 grandes). En gros, ce sera quelques vêtements, les jouets préférés des enfants et nos 3 ordinateurs portables. Nous n’avons pas besoin de grand chose d’autres.

D’ailleurs, nous avons déjà {vendu | donné | jeté } des centaines de kilos d’objets qui étaient chez nous, mais dont on ne se servait jamais. Ce qu’il y a de fou c’est qu’à aucun moment on s’est dit « Il est où le machin ? Oh non ! On l’a {vendu | donné | jeté} ! »

AUCUN des centaines d’objets dont on s’est débarrassé n’avaient réellement d’utilité pour nous.

Qu’allez-vous faire de votre voiture ?

Dans la premier temps, notre voiture sera hébergée chez des amis qui pourront l’utiliser de temps en temps si besoin. Comme ça nous pourrons la récupérer lorsque nous rentrerons pour les fêtes de Noël. Une fois les fêtes passées, je pense que nous la vendrons. Nous aviserons à ce moment.

Vous achetez une voiture sur place ?

Nous aurons pas de voiture sur place car on sera en centre ville et qu’il est très compliqué de se garer. On favorisera donc la marche à pied, le bus et le taxi (pour les trajets qui sont plus difficilement accessibles en transport en commun). Les besoins en déplacement seront assez limitées car il y a une grande zone commerciale dans notre quartier à peu près tout ce dont on a besoin.

Pour les escapades dans la région les week-ends, nous pensons louer une voiture. La location d’une voiture n’est vraiment pas chère en Espagne.

Allez-vous fermer votre entreprise ?

Notre décision n’est pas encore ferme sur ce point, nous attendons d’être sur place pour récolter plus d’informations sur la création d’une entreprise en Espagne.

A priori, nous allons créer une entreprise espagnole avec le statut « autonomous » (l’équivalent de « entreprise individuelle » en France) au cours du mois d’octobre. L’entreprise française sera probablement fermée le 31 décembre. Cette fermeture ne changera presque rien pour nos clients.

C’est compliqué de partir ?

Ce n’est pas vraiment compliqué lorsqu’on est bien organisé. Par contre, c’est beaucoup, beaucoup, beaucoup de travail !

Il faut tout d’abord vider entièrement la maison de tous les objets, ce qui implique des séances de tris à répétition. Il faut participer à une brocante, publier des annonces en masse sur Le Bon Coin, enchaîner les allers-retours à Emmaüs et à la déchetterie.

La vente des meubles représentent un gros boulot : il faut tous les démonter au fil des ventes. Heureusement ce sont les acheteurs qui se chargent de les transporter, gros gain de temps.

Il a également fallu faire des travaux dans la maison pour être fier de la louer, ce qui implique des rénovations divers et variées, de la peinture, un nettoyage intégral, l’élagage des arbres… Mais nous sommes assez content du résultat (vous pouvez voir le résultat sur la vidéo de présentation de la maison que nous avons réalisé pour la location) :

 

Au passage, il y a eu de nombreuses visites pour la location de la maison à gérer.

Aussi, il a fallu vider le bureau de l’entreprise et clore un maximum de dossiers administratifs pour être tranquille.

Bref, j’estime qu’on a travaillé à peu près 800 heures sur 6 mois pour partir sereinement (ceci est une estimation basse :mrgreen: ). Pour l’anecdote, on a eu une réflexion amusante de la part de ma belle-sœur : « C’est quand même bizarre d’avoir fait tout ça alors que vous n’êtes pas obligé ! ».

Évidemment, il faut faire tout ça tout en restant disponible pour les clients, les prospects et les partenaires !

Bref, réfléchissez bien avant de vous lancer dans un long voyage 😉

Pourquoi partez-vous ?

Beauvais au mois d’août (image non trafiquée)

Il y a plusieurs raisons, mais globalement on a envie de voir d’autres choses.

  • On veut surtout du soleil, de la chaleur et la mer.
  • On veut aussi une ville qui est plus adapté aux enfants, Beauvais n’est pas plus mal qu’une autre, mais Valencia est vraiment un parc d’attractions à ciel ouvert pour les gosses.
  • On veut aussi apprendre une autre langue (surtout pour les enfants), voir d’autres façons d’être et de faire. Il y aura peut-être de belles opportunités et de nouvelles idées.
  • On veut aussi profiter de la chance qu’on a de travailler uniquement sur le web et de pouvoir partir si ça nous chante.

Bref, on veut voyager 🙂

12 Replies to “On part un an en Espagne ! Foire Aux Questions”

  1. Top cet article François, même si c’est très éloigné du monde SEO.

    Partir comme ça au soleil fait rêver beaucoup de monde, mais peu vont réellement au bout de l’aventure. De notre côté nous venons justement de rentrer. C’est forcément une expérience incroyable, une année qui marque, des souvenirs plein la tête pour tout le monde (notamment les enfants), une ouverture d’esprit (super important pour les enfants encore une fois) et ça permet de prendre pas mal de recul sur la vie que tu menais avant de partir.

    Bref, bon voyage, profitez à fond et au plaisir d’en re-discuter d’ici quelques mois.

    1. Merci 🙂 Les enfants sont l’une de nos principales motivations pour partir. On aimerait qu’ils parlent plusieurs langues. Du coup, on pense déjà à partir un dans un pays anglophone après notre voyage en Espagne. Mais ça c’est une autre histoire 😉

  2. Content pour vous tous Francois c’est un très bon choix de pays, je suis allé moi même en juin à la Costa del Sol et c’était magnifique. Je compte m’acheter un bien immobilier là-bas très prochainement car c’est une autre qualité de vie. En tout les cas, profitez à fond et bon voyage!

  3. Bravo ! Avec presque 10 ans de plus au compteur je ne peux qu’appuyer votre démarche. Vers 20 ans j’ai beaucoup bougé, puis je me suis enraciné en Loire-Atlantique dans le 44, mais à plusieurs endroits. Heureusement on bouge régulièrement en UK, Irlande car on a famille et amis là-bas (et Auvergne aussi mais c’est moins glamour même si j’adore la chaîne des puys), et sinon on continue de découvrir l’Europe (Ericeira près de Lisboa il y a quelques temps et cette année on descend presque à Gibraltar).
    Ce que j’en retiens, c’est qu’en temps qu’expatrié il y a une excitation intellectuelle qui te fait vibrer en continu : il y a toujours des trucs à découvrir, à apprendre, à creuser… ton cerveau est en mode « captation » tout le temps… Rien à voir avec le fait de rester dans sa zone de confort ^^ Pour les cours de langue en ligne sur Youtube il y a plein de vidéos; ou d’autres sites comme Babel https://fr.babbel.com/apprendre-espagnol-en-ligne/65409-cours-debutant (lien non sponso. ni affilié non plus) Bon voyage vous allez vous éclater 🙂

    1. Merci 🙂 C’est clair que niveau cerveau, ça tourne à fond depuis quelques mois : apprendre une langue, résoudre des problèmes comme par exemple « mettre toutes nos affaires dans 6 valises » ou « comment automatiser mes tâches car je n’ai plus le temps de les faire ». Intéressant, passionnant… mais aussi fatiguant 😉

  4. Je me suis installé à València il y a un an après une expatriation de 16 ans en République dominicaine. Si vos enfants vont dans une école publique, ils se mettront au Valencien en plus de l’espagnol. Valencia est une ville sympa, mais il faut aimer le bruit, surtout en mars pendant les Fallas. En espérant vous y rencontrer pour parler de SEO ou autre 🙂 Suerte !

    1. Hola Michael !
      Les enfant iront dans une école privée dans laquelle il y a quelques cours de Valencien.
      Si tu veux on pourrait se rencontrer en septembre pour discuter boulot, j’aimerai bien découvrir les méthodes de référencement des espagnols 🙂

  5. Bravo beau choix de vie ! Je ne connais pas Valencia mais on m’en a dit beaucoup de bien. Moi je suis parti il y a 1 an et demi avec ma copine direction Madrid et on ne regrette absolument pas. Ce qui manque le + c’est la mer, mais avoir du soleil quasiment 300 jours dans l’année ça n’a pas de prix ! Mais tu verras la vie en Espagne est très sympa et c’est vrai que c’est top pour les enfants aussi, même si 1 an c’est peut-être un peu court 😉
    Je suis arrivé sans parler un mot d’espagnol et maintenant je commence à bien me débrouiller, si tu veux progresser je te conseille de prendre des cours particuliers, surtout au début.
    Tu gardes ton entreprise en France ou tu comptes en créer une en Espagne ?
    Je n’ai pas pu le faire cette année mais il y a un événement SEO sympa en Espagne, un peu plus au sud de Valence : http://www.seonthebeach.es/ ça doit être très sympa !
    En tout cas bon emménagement et bonne découverte de l’Espagne !

    1. Merci pour tes encouragements, on part dans moins d’une semaine, la pression monte !
      C’est sympa de me présenter un event SEO d’Espagne, je pense que j’irais faire un tour 🙂
      L’un de mes objectifs personnels est justement de faire une conférence SEO en espagnol dans un an. Un gros défi ! Mais je vais me défoncer pour y arriver 🙂

  6. Salut Francois,
    Bravo pour ta nouvelle aventure, j’ai moi même passé quelques années en Australie et rien ne vaut l’expatriation, c’est toujours une expérience inoubliable ! 😉
    Et quand on a la chance de travailler dans le web, on ne connait pas les frontières 😉
    Bon vent !
    Charles

    1. Merci Charles !
      Je pense que ce voyage va nous permettre d’évoluer, de découvrir d’autres choses… Déjà rien qu’avec l’organisation du départ on est obligé de se dépasser pour que tout se passe comme on le souhaite 😉

Lire les articles précédents :
Création d’un blog pour votre PBN : 60 € HT

Vous avez besoin de créer un blog WordPress rapidement mais vous n'avez pas le temps de le faire ? Nous...

Fermer