Ma prestation SEO à 100 balles

Ma prestation SEO à 100 balles

La semaine dernière, j’ai vendu une prestation de 5 heures de SEO pour 100 €.

Oui, 100 € ! C’est à dire 50 €, une fois que l’Etat a pris sa part. Et comme cela m’a demandé 5 heures de travail, au final, ça me fait 10 € de l’heure. Oups ! Je suis à peine au-dessus du SMIC.

« P****n, François tu vas tuer le marché là ! Si tout le monde commence à bosser pour 10 € de l’heure, on va tous crever ! », me fait remarquer, avec élégance, un confrère SEO 🙂

Oui mais non. Laissez moi vous expliquer.

Le devis à 100 €, bof…

En fait, cette prestation est née à partir de l’article de Numastick : Un devis SEO, c’est 100 € pour voir… Comme quoi, la lecture d’un simple article de blog peut avoir une vraie influence sur la vie réelle. En gros, Numastick dit que lorsqu’un prospect la contacte, elle passe des heures :

  • à le convaincre par téléphone.
  • à lui expliquer des points techniques.
  • à préparer un devis.
  • à le relancer.
  • à échanger des mails.
  • etc.

Évidemment, pendant ce temps, elle ne bosse pas pour ses autres clients. Comme souvent le devis ne passe pas (ce qui est fréquent pour plein de bonnes raisons), les consultants SEO comme elle et moi passons énormément de temps à gérer du prospect… pour 0 €.

Elle a donc eu l’idée de faire payer son devis 100 €.

100 euros le devisPersonnellement, je ne ferai jamais payer un devis, car je considère qu’il n’apporte aucune valeur ajoutée au client, je ne vois donc pas pourquoi il devrait payer pour « rien ».

Finalement, suite à la publication de son article et des discussions qu’il a générées, Numastick  a décidé de ne pas faire payer ses devis.

Néanmoins, son idée continuait à me trotter dans la tête vu que je suis soumis aux mêmes problématiques de « rentabilité des prospects ».

Un prospect un peu tendu

La semaine dernière j’ai été appelé par un nouveau prospect. Il m’a connu via une recommandation d’un client fidèle (ça fait toujours plaisir 🙂 ). C’est un e-commerçant, il me présente son site : un prestashop. Bref, un projet standard.

Pendant qu’il m’explique sa situation, je fais un audit rapide de son site. Hum… C’est pas joli-joli… Il y a du boulot. Techniquement le site n’est pas super SEO-friendly et le contenu est presque inexistant. Il y a beaucoup à faire ! Pourtant il y a du potentiel, car malgré ces handicaps, le site réussit quand même à se positionner sur certains mots-clés. Certes, il est en 4ème page, mais au moins,  il existe aux yeux de Google, ce qui est déjà pas mal 🙂

Au bout de quelques minutes, il me demande ce que je peux lui proposer comme prestation et je réponds :

« On pourrait commencer par faire un audit du site car il y a quelques points qui mériteraient … »

« C’est bon, je vous arrête, tout de suite ! Il y a déjà trois référenceurs qui ont fait des audits, çà m’a coûté une fortune et il n’y a eu aucun résultat ! Si vous n’avez rien d’autre en stock, on peut arrêter tout de suite. »

Un peu nerveux ?
Un peu nerveux ?

Wouah ! On me l’avait déjà faite celle-là, mais jamais aussi « clairement ». Habituellement, dans ce genre de cas, la situation devient catastrophique :

  • Je présente mon cursus, mes références, les bases du référencement, le concours SEO que j’ai gagné, … (1 heure).
  • Je rédige et j’envoie un devis détaillé dans lequel j’explique la stratégie et les différentes actions que je compte mettre en place (2 heures).
  • J’attends la réponse pendant deux semaines (ça ne prend pas de temps, mais c’est une tâche en arrière-plan, c’est énervant).
  • Je relance et je rappelle plusieurs fois le prospect (5 minutes par appel).
  • Une fois que j’arrive à avoir le bon interlocuteur, je lui présente les prestations proposées et pourquoi ça va marcher (1 heure).

Et là… c’est mort. Le client me remercie, raccroche, c’est terminé.

Ce scénario, je l’ai vécu plusieurs fois et c’est terriblement frustrant : 5 heures de travail pour strictement rien.

Heureusement, cette fois-ci  ça va changer car j’ai lu l’article de Numastick et de son devis à 100 €.

C’est quoi une prestation à 100 € ?

Prix chocChangement de méthode et de discours :

« Ok, je vois que vous avez perdu votre confiance envers les référenceurs, ce qui est normal vu que vous avez payé plusieurs fois pour aucun résultat. Voilà, ce que je vous propose, on va prendre un mot-clé, par exemple ************ sur lequel votre site est actuellement en 35ème position. Je fais effectuer quelques optimisations dessus, on laisse passer un mois et on regarde le résultat. Si on mesure une progression on continue ensemble. Je vous fais ça pour 100€. »

Et là, le miracle se produit : « 100 € pour améliorer la position du mot-clé ************ ? Ok ! »

Et là tout se passe très rapidement :

  • La discussion se termine 5 minutes plus tard (soit 15 minutes au total).
  • Un devis d’une ligne est rédigé : « Optimisations SEO sur le mot-clé ************ : 100 € HT » (3 minutes)
  • Il est validé directement par le client (5 minutes).
  • La prestation est effectuée le jour même (en 4 heures et 30 minutes pour être précis).
  • Le paiement est encaissé.

Maintenant, il me reste plus qu’à attendre 1 mois pour voir comment ça réagit.

Mais vendre du résultat, n’est-ce pas dangereux ?

« Mais François c’est chaud ce que tu fais. Un SEO digne de ce nom ne doit pas vendre du résultat. », me ferait peut-être remarquer un célèbre référenceur :

Sauf, qu’il ne faut pas exagérer non plus. On sait très bien, qu’il existe des techniques qui fonctionnent dans 95% des cas. Donc le risque de se planter est vraiment microscopique 🙂

D’autant plus, que je ne vends ni une première position, ni un top 3, ni un top 10, mais une progression.

D’ailleurs, une semaine plus tard les premiers résultats sont déjà visibles.

« Il reste quand même 5% de taux d’échec… Et si ça marche pas du tout ? »

Et bien, il faudra  expliquer au client que le travail effectué n’était pas suffisant et qu’il faut activer des leviers supplémentaires (en gros envoyer quelques liens vers le site) pour faire monter la sauce. Mais là, ça devient problématique car le temps que je passe sur la prestation augmente et elle devient une perte.

Mais, c’est du référencement low cost !

« Ton client va être habitué à ne pas payer cher, il voudra maintenir ce prix. », me fait remarquer un autre SEO.

Peut-être, mais ce n’est pas grave car les prestations suivantes seront beaucoup plus rapides. Ce qui coûte cher dans un projet, c’est la mise en route. Une fois qu’il est démarré, les tâches deviennent répétitives et peuvent donc être industrialisées. Elles deviennent alors très rentables.

Automatisation = réduction des coûts
Industrialisation = réduction des coûts

De plus, il devient facile de dire au client « Vous voyez ? Ça fonctionne ! Grâce à mon travail, vous allez gagner beaucoup d’argent, je vais donc augmenter mes tarifs« . Évidemment, il faut amener cette réflexion un peu plus intelligemment 😉

Lisez ces deux articles pour connaître l’explication de ce tour de magie :

Conclusion

Entre travailler 5 heures pour produire un devis (c’est à dire du vent) pour 0 € et travailler 5 heures à expérimenter des techniques de référencement sur un nouveau site pour 100 €, mon choix est vite fait 🙂

D’autant plus que grâce à cette méthode, j’ai une chance de fidéliser un client, ce qui a énormément de valeur sur le long terme pour une entreprise 🙂

Donc, je pense proposer à nouveau cette prestation à certains prospects.

Par contre, il ne serait pas judicieux de la proposer à tous les clients. Je sais déjà que certains ne l’apprécieront pas.  Ils auront même plutôt tendance à la fuir.
Comme toujours, il faut s’adapter à chacun de ses interlocuteurs.

Je vous tiendrais au courant des résultats obtenus, sur le mot-clé ************.

Et vous que pensez-vous de ce type de prestation et de tarification ?

23 Replies to “Ma prestation SEO à 100 balles”

  1. C’est un peu limite, mais je comprends la démarche. Je bosse dans une agence, je peux te dire que mon boss apprécie pas trop 😉

    1. C’est sûr que ce genre de prestation ne peut-être réalisé que par des indépendants qui ne sont pas soumis à des processus commerciaux lourds. Quand le commercial, le technicien et le dirigeant sont une seule et même personne, c’est beaucoup plus simple de prendre rapidement une décision 🙂

  2. Salut François,

    Excellente approche ! Tu vas gagner du temps, de l’argent et des clients (w’oh p***** la rime ! 😀 )

    Déjà, je pense que ça nous arrive à tous de ne pas facturer nos heures 🙂 Ici, 100€ pour 5 heures, il y a pire ! Perso, ça m’arrive de facturer « une journée » et finalement, en passer deux non-stop car :
    – j’avais mal évalué le travail,
    – ou sachant pertinemment que le client n’aurait pas pris la prestation si le prix avait été double, mais avec l’envie de mon côté de réaliser cette mission précise !

    On est passionnés. Parfois, on veut faire le taf, même s’il est moyennement bien payé. C’est normal de ton côté de trouver ça excitant de tester tes techniques sur de nouveaux sites.

    Eh puis, lorsqu’un client a déjà la main dans son portefeuille, il est plus facile de lui faire débourser plus. J’ai vécu ça hier au marché aux vêtements. J’avais besoin de quelques shorts, bah oui, j’ai pris un peu de poids et là où je vis, il fait 30° en moyenne, alors j’achète des shorts.
    Ben… la vendeuse, adorable, me propose de matter un peu ses t-shirts aussi, elle en avait des sympas, alors je lui ai pris 2 shorts, 2 t-shirts en plus et elle m’a fait une discount. C’était pas prévu mais j’avais déjà la main dans mon portefeuille et elle m’a convaincu. 😉

    Dans tous les cas, tant que t’as des dispos dans ton agenda, il faut les remplir.

    Être full 365/an, comme je le disais en d’autres lieux, ça vient avec

    – le temps
    – l’acquisition d’un certain nombre de clients (suffisant)
    – le noircissement des cases de son agenda 😉

    P.S. : j’ai encore jamais vu un seul client avoir des résultats SEO après avoir reçu un Audit 😀 je veux dire, seul, un audit, ça ne sert à rien, faut l’appliquer quoi… ! un peu comme avoir des ventes avec juste un cahier de charges de site Web. Derrière, faut le faire, le site, hein.
    Le nombre de clients qui demandent des précos SEO mais qui n’appliquent rien au final >.<

    @+ merci pour l'invit. !

    Mr. WP.

    1. Merci à toi pour ce long commentaire 🙂

      Ça fait plaisir d’avoir un retour positif, car j’ai pas eu que des discussion agréables en privé 😉

      L’application de l’audit… grosse problématique. Depuis plus d’un an, je fournis de plus en plus du clé en main : je fais la préconisation et je l’exécute moi-même. Sinon le projet n’avance pas et cela génère de la frustration des deux côtés.

      Tu m’as démoralisé, je pourrais me balader en short qu’à partir de fin juin.

      A bientôt 🙂

      1. Hey 🙂

        Je vais réagir sur la partie audit, car je suis du coté client 🙂
        Il est extrêmement dur de vendre un « audit » à un patron de PME car un audit apporte rien, peu, ou pire : des frictions/ennuis (avec l’agence responsable du site, le responsable du site en interne etc…). Tout ce qui est conseil/préco c’est très bien, mais ça ne s’adresse qu’à un certain type de (gros) client selon moi.
        A mon avis tu as la bonne méthode en proposant de réaliser la partie actionnable.

        1. Salut Sylvain,
          Oui, les développeurs se plaignent souvent de la difficulté de réaliser certaines préconisations. Souvent il s’agit simplement d’un manque de connaissances sur les contraintes techniques imposées par le SEO. Dans ce cas, je leur explique le pourquoi du comment, ils comprennent direct et ils font le boulot sans souci. Généralement, ça se passe très bien.

          Parfois, certains prestataires ne se gênent pas pour facturer des « évolutions globales et profondes » demandaient par « un Consuuuuultant SEEEEOOOO complètement inconscient des conséquences sur la partie technique ».
          Manque de bol, je suis moi-même développeur et je sais très bien ce qui est facilement réalisable ou pas. C’est vrai, qu’à ce moment précis, il peut y avoir quelques frictions entre le client et le dév 😉

  3. Héhé, bien joué 😉
    Bon, mon devis à 100 balles, il était déduit de la prestation conclue avec le prospect, hein (ce n’était pas juste du vent)…

    Mais comme tu l’as lu, j’ai testé cette technique… heu… 3 jours.

    Pour ta méthode, pourquoi pas si ça fonctionne ?
    Après, chacun voit midi à sa porte, mais je ne suis pas spécialement fan du truc, perso.
    Dans le sens où chaque fois que j’ai proposé des solutions dans le genre « je vous fais tester et on voit », le résultat a été catastrophique pour moi : ça se terminait toujours plus ou moins en eau de boudin.

    Mais après, à chacun de tester des choses, évidemment.

    Moi, c’est peut-être un peu différent puisque je suis une femme et que ça change réellement des choses en terme de business (si, si, lis ça si tu n’en es pas convaincu http://www.numastickwebfactory.fr/very-bad-trip-seo-vie-de-referenceur/ ).

    Enfin bref, en tout cas bonne continuation et n’hésite pas à me raconter la suite ?

    PS : Et merci beaucoup pour la mention 🙂

    1. Je pense que si la prestation et le résultat attendus sont clairs dès le début, il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas.
      Au niveau du paiement, je parle toujours très rapidement du montant des prestations et ne donne pas trop avant d’avoir reçu un acompte. Un filtre qui peut sembler un peu brusque mais qui a l’avantage de faire disparaître immédiatement les mauvais payeurs et les futurs râleurs. Du coup, mes clients paient à l’heure et sans rechigner 🙂
      Je ne saurai pas te dire pour la différence homme / femme. Je n’ai jamais été une femme, donc je n’ai pas vraiment d’expérience à partager à ce niveau 🙁 Mais si ça change, je te préviendrai 😉

      1. Je n’étais peut-être pas être assez claire, c’est possible… en tout cas, je ne procède plus comme ça désormais, terminé.

        Et pour te donner une idée des différences homme/femme, un prospect m’a répondu en slip sur Skype une fois. A l’aise.
        Un autre m’a rapidement surnommée « ma p’tite chérie ».
        ‘Fin bref… rien de grave, hein, juste un peu relou parfois.

        Mais peut-être que certains mecs ont des anecdotes dans le genre aussi ?
        Et en tout cas, avec plaisir pour plus d’infos sur ton futur changement de sexe ^^

        1. Je t’avoue qu’une fois j’ai présenté un audit via Skype en caleçon…
          Mais la caméra était coupée.
          Enfin, je crois 🙄

          C’est clair que je n’apprécierai pas du tout qu’un client m’appelle « ma petite chérie » !
          Du moins, avant mon changement de sexe 😉

  4. Cela me semble une approche intéressante… sous certaines conditions.

    1/ Focaliser sur le contenu d’une paire de pages, sans attaquer la structuration du site.

    2/ Si tu matérialise à ton client que tu ne travailles que sur quelques points isolés, et qu’il y a plein d’éléments de structure ou de popularité à travailler.

    1. Tout à fait d’accord. La prestation a été clairement délimitée sur le contenu d’une page et sur un mot-clé, rien de plus. Si des modifications globales sont à effectuer, elles feront l’objet d’un autre devis.

  5. Bonne approche que je conçois parfaitement.

    La formule à 100€ est la clef d’entrée pour convaincre un prestataire et d’un autre côté ça le rassure car lui il a pas besoin de conférencier, il faut qu’il justifie ses dépenses 🙂

    Aprés, est ce que ça marche sur des requêtes puissantes ou des sites déjà trustés ? Car l’effort à fournir entre « sourcier à chevigny » et « rachat de credit  » n’est pas le même 🙂

    1. Je ne te cache pas que le mot-clé fait partie de la longue traîne, ce qui permet d’obtenir facilement des résultat concrets.
      Mais cela importe peu à mon client qui veut surtout rentabiliser son investissement en faisant des ventes.

  6. Idée simple et efficace. C’est de la méthode à l’américaine, et je suis plutôt partisan de ce système « concret ». Même si le SEO n’est pas une science exacte (beaucoup de paramètres nous échappent), le fait de pouvoir montrer qu’il y a de l’amélioration et facturer en ce sens me parait être du bon sens. Super initiave !

    1. Ça me fait même penser que le tarif « futur » peut même être adapté en fonction des performances du test à 100 boules.

      C’est-à-dire que, si vous avez fait passer le client de la page 6 au fond de la page 1 , bim! c’est très bon. Vous pouvez proposer une mission avec un budget plus conséquent.
      Par contre, si vous l’avez déterré de la page 6 pour l’amener à la page 3, il vaudrait mieux ne pas trop gonfler le devis au départ.

      Le marketing c’est bien dans la toolbox du SEO, right ? 🙂

      Psss : François, pour te consoler, si tu veux, ici y a pas de foie gras ni de fondue au fromage :'(

    2. Merci pour ton retour 🙂
      C’est sûr qu’une preuve sur un petit mot-clé vaut mieux qu’une promesse sur un top-keyword. C’est plus simple à vendre, moins cher à produire et plus rassurant pour le client. Je suis convaincu qu’à long terme ce sera plus rentable pour tout le monde 🙂

  7. Pourquoi pas, mais la meilleure solution me semble de réduire le temps dédié au devis, tout en augmentant ses chances de conversion.
    Perso, c’est 45 minutes de A à Z pour 50% de conversion.

    Mais bon, oui je sais, ça fait longtemps que je le fais toussa.
    Sauf que je suis toujours en recherche d’efficacité et de productivité.
    Passer autant de temps sur un devis n’est pas nécessaire si on est bien organisé.

    Toute la subtilité de ta méthode tient entre payer pour voir ou voir pour payer.
    Que ça soit 100€ ou 10 000€, l’équation est toujours la même, mais ce n’est pas inintéressant d’avoir engagé une première démarche d’achat, même pour 100€ ou 1€.

    Seulement, tu es sur la ligne jaune dans notre secteur d’activité. Comme tu le soulignes toi-même, c’est dangereux le seo au résultats.
    Tant que tu es conscient de ce facteur, c’est très intéressant de trouver des nouvelles approches comme la tienne.

    J’en ai testé des wagons de formats et ça m’a pris des années pour trouver la bonne formule.
    Bref, pas facile.

    1. Salut Laurent,

      Merci pour ce commentaire. Je me rends compte en le lisant que tu as mis le doigt sur mon principal problème : je suis trop désorganisé et pas assez rapide au travail. Ça fait mal de me l’avouer…

      Oh, attends, je réfléchis tout haut là :

      • J’ai une quinzaine de sites qui me rapportent de l’argent dans des secteurs aussi variés que l’éducation, le SEO, le camping et ********** (désolé le dernier c’est secret).
      • Je bosse avec une dizaine de clients réguliers, c’est à dire que je suis en contact avec eux au moins une fois par semaine.
      • Je maintiens 3 blogs, par intermittence certes, mais qui sont suffisants pour obtenir environ 1 appel entrant de prospect par semaine.
      • J’ai monté tout ce bazar tout seul en moins de 4 ans.

      C’est évident que je suis totalement désorganisé, on peut même dire : carrément bordélique.

      Au niveau de la vitesse de rédaction d’un devis, tu remarqueras que je le rédige maintenant en 3 minutes, ce qui me rend à peu prêt 15 fois plus rapide que toi 😉
      N’hésite donc pas à te tourner vers moi si, toi aussi, tu veux être plus efficace au boulot (tu peux me contacter par mail si tu préfères que ça reste entre nous).

      Pour revenir à l’article, je suis aussi curieux que toi de voir comment cette prestation va évoluer, je te tiendrai au courant sur ce blog dans les semaines à venir 🙂

  8. Hello l’ami,
    billet plus qu’intéressant et que je valide. Pour cause j’ai déjà vécu la même chose. Un prospect échaudé par d’anciens prestataires avec 0 résultat.
    pourtant c’était lui qui faisait la démarche de venir à moi. Après moult explications sur le processus, les techniques il était toujours aussi dubitatif.
    Du coup on est tombé sur un « ok je paye pour voir » . il m’avait laissé carte blanche pour une de ses pages.
    c’est comme si j’avais du faire mes preuves ou passer une sorte d’entretien d’embauche. Je savais qu’il y avait un joli potentiel donc j’ai joué le jeu et bingo
    Bref tout ça pour dire que je valide ta stratégie et même si elle ne plait pas à certains, du moment que tu retombes sur tes pattes.
    ++
    raph

  9. C’est une bonne technique de vente pour les prestations de services sur-mesure (seo, mais aussi dev, ou autre prestas web).. Je suis d’accord qu’ensuite le plus dur est fait : découverte du client, accès aux logins, sites, facturation, etc..

    Par contre 100€, c’est à mon avis trop bas.. N’importe qui peux débourser 100€ sur une impulsion ou un bon feeling avec un vendeur..

    C’est donc prendre un risque à l’aveugle car à ce moment là on ne sait pas encore si c’est un client qui a budget, qui va revenir, qui est vraiment intéressé ou sérieux.. même si il y a des résultats et qu’on a gagné sa confiance..

    A tenter si bon feeling avec le client ou sur un gros compte ou site Magento (on est sûr qu’ils ont un budget)

    1. Si le résultat est là, c’est à dire que le site obtient des visiteurs, génère des ventes supplémentaires et que le CA augmente, le client va forcément être intéressé. Il sera donc prêt à investir autant d’argent que nécessaire pour que ça continue 🙂

      Je note dans ma tête « Magento = gros budget », ça sera surement utile un jour 😉

Lire les articles précédents :
Utiliser Xenu pour trouver des liens morts

Les liens morts sont des liens qui mènent à des pages d'erreur lorsqu'on clique dessus. En général, un lien meurt...

Fermer